les DYS schéma heuristique-page-001

Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA) appelés «troubles dys» font partie des troubles neuro-développementaux décrits par le manuel de classification des troubles du DSM V.

Ce sont des troubles spécifiques puisqu’ils ne peuvent pas être expliqués par un autre trouble sensoriel, intellectuel, neurologique ou psychiatrique.

Ils sont confirmés par des outils d'évaluation standardisés révélant des scores déficitaires par rapport aux normes attendues pour l’âge.

Ils sont d’apparition précoce mais peuvent se manifester plus tardivement lorsque l'enfant n'arrive plus à mettre en place de stratégies de compensation de son/ses trouble(s).

Il y a des répercussions significatives au niveau scolaire, professionnel  ou sur les activités de la vie courante.

Ce sont des troubles durables, persistants depuis au moins 6 mois en dépit d’une prise en charge individualisée et d’adaptations pédagogiques ciblées. Ils persisteront toute la vie même si la personne pourra être moins gênée en grandissant grâce aux stratégies de compensation mises en œuvre parallèlement aux prises en charge menées en orthophonie et dans d’autres domaines d’intervention en fonction des troubles diagnostiqués (psychomotricité, ergothérapie, orthoptie, (neuro)psychologie…).

8% des enfants par classe d’âge sont concernés par ces troubles dénommés comme ce qui suit :

  • Trouble du langage (dysphasie)
  • Trouble spécifique des apprentissages :

-      Avec déficit en lecture (dyslexie)

-      Avec déficit en orthographe (dysorthographie)

-      Avec déficit du calcul (dyscalculie)

  • Trouble  du développement de la coordination (dyspraxie) incluant certaines formes de dysgraphies (trouble du graphisme)
  • Déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA, TDAH)

En ce qui concerne les deux derniers troubles évoqués ci-dessus (dyspraxie, TDA/H), ils n'impliquent une prise en charge orthophonique que s'ils sont associés à un/des autre(s) troubles du langage ou des apprentissages.